NASARDER

Prononciation : na-zar-dé
Nature : v. a.

Donner des nasardes.
Je suis là cependant comme un que l'on nasarde , RÉGNIER , Sat. X Fig. et familièrement. Se moquer de quelqu'un avec des marques de mépris.
....Le ciel affrontant, je nasarde la lune , RÉGNIER , Sat. X
Car l'Espagnol il nasarda, Tant il est fier ce grand d'Avaux , VOIT. , Poés. Oeuv. t. II, p. 167
Les cours étrangères sont charmées de nasarder un peu notre ministère, et n'en perdent pas la moindre occasion , DIDER. , Mém. t. II, p. 421, dans POUGENS
XVIe s.
Çà ce nez, que je le nasarde, Pour t'apprendre avec deux doigts Porter honneur à qui tu dois , MAROT , Contre Sagon.
Cette corde nasarde [a un son nasard] , COTGRAVE ,
Nasarde.