NARCOTIQUE

Prononciation : nar-ko-ti-k'
Nature : adj.

1Terme de médecine. Qui a la propriété d'assoupir, comme font l'opium, la jusquiame, la belladone, etc.
La volupté naît à côté de la vertu, comme le pavot au pied de l'épi ; mais ce n'est point pour la fleur narcotique qu'on a labouré , DIDER. , Claude et Nér. II, 69 S. m. Un narcotique. Les narcotiques.
Et nous ordonne la raison, Comme il ferait un narcotique , DESMAHIS , Poésies, p. 122, dans POUGENS
2Fig. et familièrement. Qui endort, qui ennuie. Style narcotique.
On ne peut soupçonner personne en France d'avoir lu cette histoire narcotique , GRIMM , Corresp. t. I, p. 125, dans POUGENS Substantivement. Ce livre est un vrai narcotique.
XIVe s.
Narcctiques si comme opion , H. DE MONDEVILLE , f° 97
XVIe s.
Si la douleur persevere, faut avoir recours aux plus forts mitigatifs, et mesmes jusques aux narcotiques , PARÉ , V, 9
Terme grec signifiant assoupissement.