NAPHTE

Prononciation : na-ft'
Nature : s. m.

1Bitume liquide, incolore, de la même origine que le pétrole, très inflammable, volatil, d'une odeur vive et pénétrante qui lui est propre ; c'est un carbure d'hydrogène. On rencontre du naphte en Calabre, en Sicile, en Amérique, etc.
et on en a découvert en 1802, près du village d'Amiano, dans le duché de Parme, une source si abondante, qu'elle fournit à l'éclairage de la ville de Gènes , THENARD , Traité de chim. t. III, p. 445, dans POUGENS
Le naphte était employé autrefois comme vermifuge , AL. BRONGNIART , Traité de minér. t. II, p. 21, dans POUGENS.
2Huile de naphte, synonyme de naphte. 3Terme de chimie. Nom donné par L. Gmelin aux éthers qui contiennent en totalité ou en partie l'acide qui a déterminé leur formation. Jusqu'à son édition de 1835 l'Académie avait donné à ce mot le genre féminin. Lat. naphta, naphthas, mot qu'on a dit égyptien.