MYSTIFICATION

Prononciation : mi-sti-fi-ka-sion ; en vers, de six syllabes
Nature : s. f.

Action de mystifier.
Ces mauvais railleurs.... ont mis une espèce de gloire à publier leurs faciles triomphes sur l'imbécillité native du pauvre auteur [Poinsinet] ; et ne tombaient-ils pas eux-mêmes, en se targuant de pareils faits, en les narrant avec orgueil, dans une sorte de mystification assez plaisante, puisqu'ils ont cru que ces mensonges devaient leur faire beaucoup d'honneur et constater leur renommée ? , MERCIER , Tabl. de Paris, CLXIV
Ce jeu, je crois, s'appelle.... Attendez donc.... eh ! oui, mystification , COLLIN D'HARLEVILLE , Malice pour malice, I, 13
Mystifier.