MURAL, ALE

Prononciation : mu-ral, ra-l'
Nature : adj.

1De mur, qui a rapport aux murs.
On a donné le nom de sel mural au natron qui se forme contre les vieux murs ; il est ordinairement mêlé d'une grande quantité de substance calcaire , BUFF. , Min. t. III, p. 331, note a Cartes murales, cartes qui s'appliquent aux murs. Peintures murales, peintures qu'on applique sur les murs. Plantes murales, plantes qui croissent sur les murs. Terme de zoologie. Insectes muraux, insectes qui déposent leurs oeufs dans les murs. Oiseaux muraux, oiseaux qui grimpent sur les rochers.
2Terme d'astronomie. Cercle mural, ou, substantivement, un mural, instrument astronomique qui est fixé à un mur.
L'astronome observe à son mural, au solstice d'été, la plus grande hauteur du soleil , BAILLY , Hist. astr. mod. t. II, p. 290, dans POUGENS Quart de cercle mural, ou, substantivement, un mural, quart de cercle fixé sur un mur, et qui remplace souvent le cercle mural. Cet instrument a remplacé le gnomon des anciens. Au pluriel, des cercles muraux, des muraux.
3Terme d'antiquité. Couronne murale, chez les Romains, couronne d'or crénelée qu'ils donnaient à ceux qui étaient montés les premiers sur les murs d'une place assiégée, et qui en avaient chassé l'ennemi. Machines murales, celles qui servaient à défendre ou à renverser les murs. Lat. muralis, de murus, mur. MURAL. 2Terme d'astronomie. Ajoutez :
On appelle cercle mural un cercle gradué fixé à un axe horizontal tournant sur deux coussinets placés dans l'intérieur d'un mur ou d'un pilier ; ce cercle doit être exactement dans le méridien du lieu ; une lunette est mobile parallèlement à ce cercle.... il sert à la mesure de la déclinaison des astres, c'est-à-dire de leur distance à l'équateur du monde , ARAGO , Astron. popul. VII, 4
Terme de médecine. Calculs mûraux, calculs vésicaux, dont la surface est hérissée de tubercules qui leur donnent quelque ressemblance avec une mûre.