MULTIPLIER

Prononciation : mul-ti-pli-é
Nature : v. a.

1Terme d'arithmétique. Répéter un nombre autant de fois qu'il y a d'unités dans un autre nombre donné, ou, plus généralement, trouver un nombre dit produit qui soit avec le multiplicande dans le même rapport que le multiplicateur est avec l'unité (cette dernière définition est faite en vue des multiplicateurs fractionnaires). Multiplier un nombre entier par trois, par quatre, par une fraction. Fig. et absolument.
Ce chef de parti [Conti] était un zéro qui ne multipliait que parce qu'il était prince du sang , RETZ , II, 217
2Augmenter le nombre, la quantité.
Vous avez promis que vous multiplieriez leur race comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le rivage de la mer , SACI , Bible, Daniel, III, 36
J'aime à vous écrire : je parle à vous, je cause avec vous ; il me serait impossible de m'en passer, mais je ne multiplie pas ce goût , SÉV. , 9 oct. 1675
Tu as multiplié tes idolâtries , BOSSUET , Hist. II, 10
Un million qu'elle retira du duché de Rethelois lui servit à multiplier ses bonnes oeuvres , BOSSUET , Anne de Gonz.
Elle [la reine Anne, malade] multiplie ses aumônes toujours abondantes, elle redouble ses dévotions toujours assidues , BOSSUET , Mar.-Thér.
Multipliez vos jours, comme les cerfs et les corbeaux, que la Fable ou l'histoire fait vivre durant tant de siècles , BOSSUET , Sermons, Mort, I
Il [Jésus-Christ] multiplia tellement les pains, que de ce qui resta l'on put encore remplir jusqu'à sept paniers , BOURDAL. , 6e dim. après la Pentec. Dominic. t. III, p. 43
Tantôt il recueillait tous les bienfaits du roi dans son esprit, pour multiplier sa reconnaissance , FLÉCH. , Duc de Mont.
Tous les philosophes conviennent qu'il ne faut pas multiplier les êtres sans nécessité : ils conviennent donc tous malgré eux qu'il n'y a qu'un Dieu , VOLT. , Memmius, 3e lett.
Il ne faut pas plus multiplier les importunités que les êtres , VOLT. , Lett. inéd. (éd. RENOUARD), p. 252, dans POUGENS
Sa figure si brillante [de Mlle de Lafayette], que multipliaient tant de glaces, allait se revêtir pour jamais d'un habit grossier de bure , GENLIS , Mlle de Lafayette, p. 330, dans POUGENS Fig. et par plaisanterie, multiplier les armes du roi, faire de la fausse monnaie.
3V. n. Augmenter en nombre.
Les expériences multiplient continuellement , PASC. , Préface, Vide.
4Augmenter en nombre par la génération.
Les hommes ne multiplient pas aussi aisément qu'on le pense ; le tiers des enfants est mort au bout de dix ans , VOLT. , Moeurs, ch. 1
Chez les insectes, les espèces qui multiplient le plus sont pour l'ordinaire celles qui ont le plus d'ennemis , BONNET , Contempl. nat. Oeuv. t. VIII, p. 369, dans POUGENS
Dieu dit : multipliez et croissez à l'envi ; Nul précepte jamais n'a mieux été suivi ; Et l'on continuera sûrement de le suivre , COLLIN D'HARLEV. , Vieux célib. III, 2
5Se multiplier, v. réfl. Devenir plus nombreux.
Prévoyant que les sectes se multiplieraient à l'infini , BOSSUET , Reine d'Anglet.
Le nombre des gens qui pensent raisonnablement se multiplie tous les jours : si cela continue, la raison rentrera un jour dans ses droits , VOLT. , Lett. Thiriot, 12 avril 1756
On voit souvent dans la chimie le nombre des substances regardées comme simples se multiplier, parce qu'une meilleure philosophie ou des observations plus exactes détruisent des hypothèses d'après lesquelles on s'était permis de confondre des substances séparées , CONDORCET , Margraaf. Par exagération. Il se multiplie, il a le don de se multiplier, se dit d'un homme qui semble être en plusieurs endroits à la fois.
Il semble qu'il se multiplie dans une action , BOSSUET , Louis de Bourbon.
6Augmenter en nombre par la génération.
Il les bénit en disant : croissez et multipliez-vous, et remplissez les eaux de la mer ; et que les oiseaux se multiplient sur la terre , SACI , Bible, Genèse, I, 22
Ce peuple se multiplie à l'infini , FÉN. , Tél. V
Les martins depuis cette époque se sont prodigieusement multipliés et ont entièrement détruit les sauterelles , BUFF. , Ois. t. VI, p. 138
XIIe s.
De grant outrage faire nus home ne monteplie ; Ainz se monte et essauce qui son cuer humilie , Saxons, XXXII
Tus les biens qu'il m'ad fait ne purreit nuls nuncier ; Nis s'um les poeit tuz en cent multiplier, Ne dei je les dreitures de Deu pur ço laissier , Th. le mart. 88
XIIIe s.
Quant Symons se voit si d'honor mouteploier , Berte, CXXIX
Ains que cis tas fust amassés, Ne ne cesse de soucier D'accroistre et de monteplier, Ne jamès assés n'en aura , la Rose, 5004
Se tu multeplies aucun nombre par soi-meïsmes , Comput, f° 15
XIVe s.
La force du vin multiplie leur esperits, et por ce ont il plus grant esperance , ORESME , Eth. 88
XVe s.
La compagnie des seigneurs de France estoit grandement multipliée et accroissoit tous les jours , FROISS. , I, I, 183
Tous les jours monteplioit l'ost au duc d'Anjou et lui venoit gens de tous costés , FROISS. , II, II, 10
XVIe s.
Tant les delices, la superfluité et la sumptuosité s'allerent multipliant en peu de temps à Rome , AMYOT , Marius, 60
Cette once de verisimilitude qui incline la balance, multipliez la de cent, de mille onces ; il en adviendra que.... , MONT. , II, 318
Nostre guerre a beau se multiplier et diversifier en nouveaux partis , MONT. , III, 9
Et ils en chasserent ces nouveaux habitants, craignants que par succession de temps ils ne veinssent à multiplier tellement.... , MONT. , I, 233
Wall. momplî, moplî, croître, fructifier ; provenç. multiplicar, multipliar ; espagn. multiplicar ; ital. multiplicare ; du lat. multiplicare, de multiplex, multiple.