MULTIPLICATION

Prononciation : mul-ti-pli-ka-sion ; en vers, de six syllabes
Nature : s. f.

1Opération d'arithmétique, qui consiste à répéter un nombre autant de fois qu'il y a d'unités ou de parties d'unité dans un autre nombre donné. La multiplication de 100 par 10, de 4 par 3/5. 2En général, toute augmentation qui représente un nombre multiplié par un autre. La multiplication des crimes.
Un de vos prophètes.... en a vu un millier [d'anges] qui exécutaient vos ordres, et dix mille fois cent mille qui demeuraient en votre présence.... cette prodigieuse multiplication qu'il en a faite par les plus grands nombres.... , BOSSUET , Élévations sur myst. IV, 1 La multiplication des pains, le miracle que fit Jésus-Christ en nourrissant une multitude avec cinq pains. Fig. et par plaisanterie, multiplication des espèces, action de faire de la fausse monnaie.
3Il se dit de l'augmentation en nombre des espèces vivantes, par voie de génération.
Depuis la multiplication du genre humain, il n'y avait point d'exemple que Dieu eût permis le mariage de frère à soeur , BOSSUET , Var. VII, 43
Je n'ai plus douté après cela de la vérité des expériences d'Agricola sur la multiplication des plantes par leurs feuilles , BONNET , Us. feuill. plant. 4e mém.
Les causes de destruction, d'anéantissement et de stérilité suivent immédiatement celles de la trop grande multiplication , BUFF. , Quadrup. t. II, p. 103
4Monstruosité végétale consistant dans l'augmentation du nombre de certains organes, par l'apparition d'organes surnuméraires. XIIIe s.
Quant tu averas tot divisé que li nombres deseure sera menres [moindre] de celi desous, tu garderas ce nombre dehors et le proveras après par multiplication , Comput, f. 15
XIVe s.
Multiplication excessive d'enfans , ORESME , Thèse de MEUNIER.
XVIe s.
La multiplication de nos inventions , MONT. , IV, 230
Prov. multiplicatio ; espagn. multiplicacion ; ital. multiplicazione, de multiplicationem, de multiplicare.
On a dit multepliement, au XIIe siècle : Le multepliement del pople Deu , Rois, p. 2