MULES

Prononciation : mu-l'
Nature : s. f. pl.

1Nom qu'on donne vulgairement aux engelures qui ont leur siége aux talons.
Avoir les mules aux talons , Dict. de l'Acad.
2Terme de vétérinaire. Mules traversines ou traversières, fissures qui surviennent à la peau du paturon et du boulet, et qui précèdent ou accompagnent souvent les eaux aux jambes. Pautex demande : pourquoi ce mot n'a-t-il pas un singulier aussi bien qu'engelure ? Et pourquoi encore dit-on les mules plutôt que des mules, puisqu'on dit avoir des engelures et non les engelures ? XIVe s.
Il [mon cheval] ha les mules traversainnes, Qui ne sont pas en yver sainnes , MACHAUT , p. 80
XVIe s.
Les mules au talon, Le petit cancre au menton, La male toux au poulmon , RAB. , IV, Prologue de l'auteur.
Vos males mules ! , RAB. , ib.
Probablement mule 1, à cause de l'assimilation avec une chaussure qui blesse, ou bien parce que les engelures rendent le talon aussi rouge que la mule, pantoufle ; wallon, meûle ; génev. mule au singulier, avoir la mule au talon ; anc. flamand, muyl.