MUGISSEMENT

Prononciation : mu-ji-se-man
Nature : s. m.

1Cri des animaux qui mugissent.
Ses longs mugissements [d'un monstre marin] font trembler le rivage , RAC. , Phèdre, V, 6
On entendait retentir jusque dans les montagnes voisines les mugissements affreux des victimes qui tombaient sous le couteau sacré , FÉN. , Tél. X
2Fig. Cris, bruits qu'on a comparés aux mugissements des boeufs.
Les premières pièces offraient les mugissements contenus des valets, désespérés de la perte d'un maître si fait exprès pour eux , SAINT-SIMON , 293, 241
Les vents agitent l'air d'heureux frémissements, Et la mer leur répond par des mugissements , RAC. , Iphig. V, 6
Les habitants de l'île d'Islande croient que les mugissements de leur volcan sont les cris des damnés , BUFF. , Hist. nat. Preuv. théor. terre, Oeuvr. t. II, p. 293
Voyant de temps en temps cette écume et cette eau bleue dont j'entendais le mugissement à travers les cris des corbeaux et des oiseaux de proie , J. J. ROUSS. , Confess. IV
La multitude des oiseaux rassemblés sur ce rocher était si grande, que souvent nous distinguions leurs cris pendant le mugissement de la tempête , CHATEAUB. , Génie, I, V, 8
Nous marchions en silence prêtant l'oreille au sourd mugissement de l'automne , CHATEAUB. , René.
À chaque instant [dans l'incendie de Moscou] croissait autour de nous le mugissement des flammes , SÉGUR , Hist. de Napol. VIII, 7
Mugir.