MUCILAGE

Prononciation : mu-si-la-j'
Nature : s. m.

1Substance végétale de nature visqueuse, coagulable en gelée par l'alcool, qui se rapproche beaucoup de la gomme, et qui se trouve en grande quantité dans les racines de guimauve et de grande consoude, dans la graine de lin et les semences de coing. Liquide épais et visqueux formé par la solution ou la division d'une gomme dans l'eau. 2Mucilage animal, mucus. XIVe s.
Oing les [cheveux] o [avec] muscilaige de semence de lin , LANFRANC , f° 38
[Cavité] plaine de aucuns muscelages , LANFRANC , f° 107, verso.
XVIe s.
En y appliquant les remedes susdits et tels mucilages.... , PARÉ , VIII, 25
Mot dérivé du lat. mucus, sur le modèle de cartilage ; prov. mucellage ; espagn. Mucilago ; ital. mucilagine.