MOUTARDIER

Prononciation : mou-tar-dié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des mou-tar-dié-z en faïence
Nature : s. m.

1Petit pot servant à mettre la moutarde.
Les moutardiers seront marqués et contremarqués au corps ; le pied, anse et couvercle seront marqués du poinçon du maître , Règl. orfév. 30 déc. 1679
2Celui qui fait et qui vend de la moutarde. Fig. et familièrement. Il se croit le premier moutardier du pape, se dit d'un homme médiocre qui affecte de l'importance. 3Martinet noir, oiseau. Grand moutardier, le moutardier des murailles. XVe s.
Ung moustardier, le tout d'estaing , DE LABORDE , Émaux, p. 400
XVIe s.
Aucun ne pourra faire fait de maistre buffetier, vinaigrier et moustardier à Paris qui... , Ordonn. sept. 1514
Moutarde. MOUTARDIER. Ajoutez : - REM. La locution : Se croire le premier moutardier du pape, est dans le Trévoux de 1771, et dans les Mémoires publiés en 1757 par Dunoyer (La qualité de Mme la consule de Nîmes l'avait rendue si fière qu'elle se croyait la première moutardière du pape), Courrier de Vaugelas, 1er juillet 1877, p. 2. On ne connaît rien de plus ancien. Il n'y a pas de moutardier parmi les officiers du pape.