MOUTARD

Prononciation : mou-tar
Nature : s. m.

Terme populaire. Très jeune garçon, quelquefois malpropre et bruyant.
Moi qui n'avais que des filles ! maintenant il va nous arriver des moutards , SCRIBE et VARNER , Jeanne et Jeanneton, II, 2 Se dit aussi, par plaisanterie, des enfants en général, abstraction faite de leur sexe et de leur caractère. Quelques-uns disent au féminin moutarde.
Ce mot, qui paraît récent, n'en est pas moins d'origine inconnue. Ampère dit qu'il y a dans le Tyrol un mot mut qui signifie enfant. Citons aussi l'espagnol muchacho, enfant, que nos soldats pourraient avoir rapporté en le corrompant. MOUTARD. - ÉTYM. Ajoutez : " En 1826 ou 1827, les gamins du faubourg Saint-Jacques, où j'habitais, étaient en guerre avec ceux du quartier Mouffetard.... Les gamins du quartier Mouffetard appelaient leurs adversaires les Jacques.... et ceux-ci appelaient les autres les Mouffetards : Ohé ! méchants Mouffetards ! c'était avec ces cris que la bataille s'engageait. De là, par corruption, le nom de moutard passa dans la langue populaire de Paris, puis de toute la France. Je ne crois pas qu'on en puisse trouver un exemple antérieur à la date que j'assigne, " DESCHANEL, le National, 22 mars 1873, 3e page, 3e col.