MOUSSU, UE

Prononciation : mou-su, sue
Nature : adj.

Qui est couvert de mousse. Un arbre moussu.
Le peuple de Saint-Louis regrettera ces basiliques toutes moussues , CHATEAUB. , Génie, III, I, 8
Que me font ces châteaux, ruines féodales, Si leur donjon moussu n'entend point sur ses dalles Un pas léger courir à côté de mes pas ? , V. HUGO , Odes, V, 19 Rose moussue, voy. MOUSSEUX.
XIIIe s.
L'orde vielle, puant, mossue , la Rose, 4120
Les oreilles avoit mossues, Et trestotes les dents perdues , ib. 355
XVe s.
Oreilles pendens et moussues , VILLON , Regrets de la belle Heaulmyère.
Mousse 3 ; Berry, moussé. On trouve, dans le XVIe siècle, moussu pour mousse, émoussé. C'est une confusion entre mousse, s. f. et mousse, adj.