MOUSQUETAIRE

Prononciation : mou-ske-tê-r'
Nature : s. m.

1Autrefois, soldat à pied qui portait le mousquet ; on dit aujourd'hui fusilier. 2Plus tard, deux compagnies de jeune noblesse, qui étaient distinguées par les noms de mousquetaires gris ou blancs et de mousquetaires noirs, à cause de la couleur de leurs chevaux, et qui faisaient partie des troupes de la maison du roi.
Les mousquetaires donnèrent des preuves d'une valeur extrême ; on n'en vit jamais reculer un seul ; il en fut tué un grand nombre ; et ceux qui restèrent avaient leurs épées faussées des coups qu'ils avaient donnés, et sanglantes jusqu'aux gardes , PELLISSON , Lett. hist. t. I, p. 328, dans POUGENS
Bientôt après, le roi distingua fort bien que ses mousquetaires avec leurs habits rouges étaient dans la demi-lune , PELLISSON , ib. t. III, p. 178
Ayant d'un côté la Barre, maréchal des logis des mousquetaires blancs, et de l'autre Reuillas, maréchal des logis des mousquetaires noirs , PELLISSON , ib. p. 187
Il [Mazarin] marchait alors avec un faste royal, ayant, outre ses gardes, une compagnie de mousquetaires, qui a été depuis la seconde compagnie des mousquetaires du roi , VOLT. , Louis XIV, 6
Ainsi donc, dit le roi, vous me croyez étourdi et léger comme un mousquetaire , GENLIS , Mme de Maintenon, t. I, p. 211, dans POUGENS
3Par bouffonnerie. Mousquetaire à genoux, apothicaire, parce que, anciennement, les apothicaires administraient les lavements.
Feu mon grand-père était mousquetaire à genoux , BOURSAULT , Merc gal. I, 2
Il périssait faute de rendre, Lorsqu'un mousquetaire à genoux, Seringue en main, vient par derrière , Ode attribuée à Piron et composée en 1744, à l'époque de la convalescence du roi Louis XV, à Metz
Voilà tout bien appareillé, Le mousquetaire agenouillé, Et le malin corps en posture , PIRON , le Nez et les pincettes, conte
4Se disait, au XVIIIe siècle, d'une partie de la coiffure des femmes appelée aussi fripon.
Voilà la culebute, et là le mousquetaire , BOURSAULT , les Mots à la mode, sc. 15
La troisième [espèce de dorure] est un galon uni d'une largeur médiocre, sans lames ni festons, à peu près comme nos mousquetaires , DE PEYSSONNEL , Traité sur le commerce de la mer Noire, I, 58
5S'est dit aussi des pièces de six blancs ou trente deniers. XVIe s.
Lors Julian Romero, qui menoit la teste, fit avancer Sarmiento avec 700 mousque taires, desquels l'invention commença par les Espagnols , D'AUB. , Hist. II, 68
Cette infanterie plus leste qu'aucune n'avoit encores esté veue, comme y aiant desjà en plusieurs compagnies vingt mousquetaires , D'AUB. , ib. II, 179
Mousquet 1.