MOUILLE

Prononciation : mou-ll', ll mouillées
Nature : s. f.

1Terme rural. particulièrement du canton de Genève. Source qui ne fait que suinter dans une prairie, et qui y produit une herbe précoce et excellente. 2Endroit d'une rivière où l'eau a quelque profondeur.
Le tirant d'eau, à l'étiage également, se réduit, dans la partie supérieure du fleuve, au-dessous de Digoin, à 0m, 15 et 0m, 20 sur les rapides ou jarres ; mais, dans les mouilles, il est souvent de 0m, 80 , E. GRANGEZ , Voies navigables en France, p. 317
Voy. MOUILLER. MOUILLE. Ajoutez : 3Action de mouiller, de tremper dans l'eau.
Attendu qu'à l'arrivée, la marchandise était tellement avariée par la mouille qu'il fut impossible d'en prendre livraison... une certaine quantité de haricots, contenue dans un des sacs, était dans un état complet de putréfaction produite par une mouille ancienne... , Gaz. des Trib. 11-12 mai 1874, p. 455, 4e col.