MORTELLEMENT

Prononciation : mor-tè-le-man
Nature : adv.

1D'une manière qui cause la mort.
Et le monstre aussitôt blessé mortellement , ROTR. , Herc. mour. II, 2
Mortellement atteint d'une flèche empennée, Un oiseau déplorait sa triste destinée , LA FONT. , Fabl. II, 6
2Pécher mortellement, commettre un péché mortel.
Le malade et son confesseur pécheraient mortellement , PASC. , Prov. X
3Douloureusement.
Du bruit de son trépas mortellement frappés , VOLT. , Oedipe, I, 1
4Excessivement, en parlant des sentiments de haine, de jalousie, ainsi que des offenses.
Les Pharisiens se tenaient mortellement offensés de ce qu'il découvrait leur hypocrisie , BOURD. , Myst. Passion de J. C. t. I, p. 205
Cette aventure commence à réconcilier les jansénistes avec l'inquisition, qu'ils haïssaient jusqu'ici mortellement , D'ALEMB. , Lett. à Voltaire, 31 oct. 1761
XIIe s.
Et quant m'aurez mortelment deguerpi [abandonné] , Couci, VII
XIIIe s.
Tant [elle] fist que mortelment partout se fist haïr , Berte, LXIII
XVIe s.
L'embusche fut descouverte, dont ce roy fut depuis haï mortellement , AMYOT , Philop. 19
Des desseings qu'il projecte contre ceste couronne qu'il a mortellement odieuse , CARLOIX , IV, 7
Mortelle, et le suffixe ment ; prov. mortelmen ; cat. mortalment ; esp. et ital. mortalmente.