MORT-GAGE

Prononciation : mor-ga-j'
Nature : s. m.

Gage dont on laisse recueillir les fruits à l'engagiste, sans qu'ils soient comptés sur la dette. Au plur. Des morts-gages. XIIIe s.
Encore est-il une autre maniere d'usure, de quoi noz n'avons pas parlé, que li aucun apelent morgage , BEAUM. , LXVIII, 11
Mort 1, et gage. MORT-GAGE. Ajoutez :
Le mort-gage est une convention par laquelle le débiteur abandonne un héritage à son créancier, pour en toucher les revenus en compensation des intérêts de la créance , MERLIN , Répert. de jurispr. au mot mort-gage
2
Dans quelques coutumes, donner un bien en mort-gage, c'est le donner entre vifs ou par testament, pour en jouir tant que le donateur, son héritier ou celui du testateur n'aura pas payé au donataire ou légataire la somme fixée par le testament ou l'acte de donation , MERLIN , ib.