MORALEMENT

Prononciation : mo-ra-le-man
Nature : adv.

1Conformément à la morale. Se conduire moralement.
[Auteurs] qui maintiennent qu'aucun infidèle ne doit être appelé vertueux, parce que son infidélité l'empêche de pouvoir produire des actions moralement bonnes et vertueuses , LA MOTHE LE VAYER , Vertu des payens, I, Avant-propos.
2Moralement parlant, ou, tout court, moralement, selon la méthode morale, selon toutes les vraisemblances.
Il était moralement impossible que de tels hôtes [les croisés] n'exigeassent des vivres avec dureté, et que les Grecs n'en refusassent avec malice , VOLT. , Moeurs, 54
Il ne me suivit pas jusqu'à Chambéri où il était moralement sûr de m'atteindre , J. J. ROUSS. , Conf. II
Morale, et le suffixe ment ; provenç. moralmen ; catal. moralment ; espagn. et ital. moralmente. MORALEMENT. Ajoutez : - HIST. XVe s.
Mon divin roy, parlant moralement, Ce beau jardrin c'est saincte mere eglise , JEAN JORET , le Jardrin salutaire, p. 121