MONOSYLLABIQUE

Prononciation : mo-no-sil-la-bi-k'
Nature : adj.

Qui a rapport au monosyllabe ; qui en dépend. Il y a dans Rabelais, V, 28, une conversation de Panurge avec un frère Fredon qui ne fait que des réponses monosyllabiques.
Le roi se contenta d'une simple approbation monosyllabique , SAINT-SIMON , 364, 59 Vers monosyllabique, celui qui est composé de monosyllabes comme :
Le jour n'est pas plus pur que le fond de mon coeur , RAC. , Phèdre, IV, 2
Le vers monosyllabique est composé de monosyllabes ; le vers monosyllabe est celui qui n'a qu'une syllabe, comme ceux-ci sur la Passion, cités par Laharpe : De Ce Lieu, Dieu Mort Sort, Sort Fort Dur, Mais Très Sûr. Monosyllabe.