MONASTIQUE

Prononciation : mo-na-sti-k'
Nature : adj.

Qui concerne les moines. Voeux monastiques.
La vénérable mère Françoise de la Châtre.... abbesse de Faremoutiers, que nous pouvons appeler la restauratrice de la règle de Saint-Benoît et la lumière de la vie monastique , BOSSUET , Anne de Gonz.
La vie monastique, qui fait tant de bien et tant de mal, qui a été une des colonnes de la papauté, et qui a produit celui [Luther] par qui la papauté fut exterminée dans la moitié de l'Europe, mérite une attention particulière , VOLT. , Moeurs, 139
Frère Lubin d'un ton peu monastique Interrogea le beau mélancolique , GRESSET , Ver-vert, III
Saint Malo, l'un de ces grands apôtres monastiques qui ont laissé leurs noms aux diocèses de l'Armorique , MONTALEMBERT , les Moines de l'Occident, t. II, p. 381
MONACAL, MONASTIQUE. Ces deux mots ne diffèrent que par le suffixe et ont au fond le même sens. Mais l'usage a attaché un sens défavorable à monacal, et a laissé à monastique son sens naturel : vie monastique, intrigues monacales. Lat. monasticus, du terme dérivé du mot grec signifiant vivre seul, de seul (voy. MONO....).