MOMON

Prononciation : mo-mon
Nature : s. m.

1Mascarade. Espèce de danse exécutée par des masques.
Masques, où courez-vous ? le pourrait-on apprendre ? Trufaldin, ouvrez-leur pour jouer un momon , MOL. , l'Ét. III, 11
2Défi au jeu de dés porté par des masques. Il alla en tel endroit où il porta un momon. Il est défendu à celui qui porte le momon de parler. Recevoir un momon. Perdre un momon. Un momon de cent pistoles.
Quelle figure ! est-ce un momon que vous allez porter ? , MOL. , Bourg. gent. V, 1 Couvrir le momon, accepter le pari Fig. Vous me couvrez le momon par votre raisonnement contraire au mien sur le voyage de M. le prince [c'est-à-dire votre raisonnement balance le mien], SÉV. 28 juill. 1680
XVIe s.
Quand ils [les Turcs] entendent que les chretiens arment en gros, aussi font-ils de leur costé, et sont si diligens que.... qui nous doit faire croire qu'ils couvriroient bien tost le mommon, ainsi qu'on dit , LANOUE , 421
Le Suedois estoit entré à cette guerre mal preparé ; et eut ce moumon sur les bras, n'esperant rien de si prest , D'AUB. , Hist. I, 190
Les rois de France et de Poulogne, sous couleur de porter un mommon, entrent chez Nantouillet, mettent tout par place, jusques à rompre les coffres, piller la vaisselle et l'argent monnoié au profit de quelques alterés qui les suivoient , D'AUB. , ib. II, 104
Même radical que momerie. Momerie avait aussi signifié une sorte de jeux (voy. l'historique).