MOLLAH

Prononciation : mol-lâ
Nature : s. m.

Prêtre musulman qui appelle, à certaines heures, du haut de la mosquée, les fidèles à la prière.
Les voix perçantes des mollahs, qui annonçaient du haut des airs les heures de la nuit , BERN. DE ST-P. , Chaum. ind.
Arabe, moula ( a long), seigneur, maître, titre d'honneur accordé, chez les Arabes et les Turcs, aux cheiks, aux jurisconsultes, et en général a tout homme recommandable par son savoir ou sa piété. " On a tort, dit Pihan, d'écrire mollah ; la lettre h ne peut que nuire à l'exactitude de la transcription française, déjà défigurée par le redoublement de la consonne l.