MOITEUR

Prononciation : moi-teur
Nature : s. f.

Qualité de ce qui est moite. Cette chambre est humide, il y a de la moiteur aux draps du lit. Terme de médecine. Sueur peu abondante ou simple humidité de la peau. Il y a de la moiteur. XIIIe s.
Lors estanche la moistour de la nue, qui maintenant devient blanche et legiere , BRUN. LATINI , Trés. p. 118
XVe s.
Il dit ainsi, car il cuidoit assez connoistre la complexion du roi : " Celle maladie est venue au roi de coulpe ; il tient trop de la muisteur de la mere. " , FROISS. , III, IV, 30
Lorsque la chaleur et la moisteur est grant au jouvencel, environ l'aage de son adolescence , CHRIST. DE PISAN , I, 9
XVIe s.
Le bois et la pierre ordinairement reçoivent une certaine moitteur dont il s'engendre de l'humeur , AMYOT , Cor. 58
Moite.