MOITE

Prononciation : moi-t'
Nature : adj.

1Un peu humide.
Ces bergers... Tout moites de leur sang comme moi de mes larmes , RÉGNIER , Dial.
La fraîcheur du matin n'avait plus rien de moite ni de piquant , BALZ. , le Prince, avant-propos.
On sent une chaleur moite et étouffante , DESC. , Météor. 7 Le moite élément, la mer, dans le langage familier.
Quelque autre curé plus savant.... Bravant les fougues de la bise, Se serait livré sans remise Aux périls du moite élément , GRESSET , le Carême.
Dans le langage de la médecine, peau moite, peau qui a de la moiteur.
2Fig. Mou, sans énergie.
Ce même esprit me paraît lâche, moite , J. J. ROUSS. , Ém. II
XIIIe s.
Je di que li hom trova pardon [devant Dieu, après le péché], porce que la foibleté de pechier vint en lui de par le cors, qui est de boe et de terre moiste , BRUN. LATINI , Trés. p. 19
Et froit, et chaut, et sec, et moiste , la Rose, 17163
XIVe s.
Chascun, quant il en a besoing et indigence, a concupiscence de nourrissement sec ou moiste, c'est assavoir de mangier ou boire , ORESME , Eth. 95
XVe s.
Anglois sont plus mous et plus moistes que ne sont Portingalois , FROISS. , II, III, 83
La dicte année feut fort moiste... et y eut de grans tempestes en divers lieux , JEAN DE TROYES , Chron. 1466
Et jà estoit le lieu moite, pource que l'hiver approchoit, et que c'est pays bas , COMM. , VIII, 9
XVIe s.
La nuict avoit esté moitte à l'occasion des vents du midy qui avoient soufflé , AMYOT , Flamin. 12
Ne regardez pas à ces yeulx moites et à cette piteuse voix , MONT. , III, 178
Wallon, mat' ; angl. moist. Le wallon mat' vient probablement du lat. madidus ; mais moiste n'en vient pas ; madidus aurait donné made, comme rapidus a donné rade. Diez indique avec doute le lat. musteus, juteux, de mustum, moût ; la forme convient ; et quant au sens, on passe sans grand'peine de juteux à moite. M. Baudry propose mucidus, moisi, proprement morveux ; la forme convient aussi, mucidus donnant moiste, comme rigidus avait donné roit, bien que l's de moiste fasse quelque difficulté ; si le sens par mustum n'est pas direct, il l'est davantage par morveux, couvert de mucosités.