MOHATRA

Prononciation : mo-a-tra
Nature : adj. m.

Usité seulement dans cette locution, qui d'ailleurs a vieilli : contrat mohatra, contrat illicite, par lequel un usurier vend une marchandise à un très haut prix, et la rachète immédiatement, lui-même ou par des personnes interposées, à un très bas prix, mais argent comptant. Substantivement.
Le mohatra est quand un homme qui a affaire de vingt pistoles, achète d'un marchand des étoffes pour trente pistoles, payables dans un an, et les lui revend à l'heure même pour vingt pistoles comptant , PASC. , Prov. VIII
Pihan le tire de l'arabe mokhatra ( 1er a long), chance, risque. Cette étymologie serait sûre, si l'on savait quelque chose sur l'introduction du mot mohatra, dont on ne trouve d'ailleurs de citations que chez les casuistes et dans Pascal, leur adversaire. MOHATRA. - ÉTYM. Ajoutez : Portug. mofatra ; de l'arabe mokhatara ( 1er a long), vente où l'on court des risques (DOZY).