MODULER

Prononciation : mo-du-lé
Nature : v. a.

1Dans le style élevé, chanter, composer des vers.
Ces jours sont loin, poursuit-elle [la fée], où ton âme comme un clavier modulait tous les airs , BÉRANG. , Adieu, chansons.
Et sous les regards de Délie Tibulle y [à Baïa] modulait les soupirs de l'amour , LAMARTINE , Méditations. I, 21
Et tandis que l'aigle altière sa carrière Dans le vaste champ des airs, La tranquille Philomèle À sa compagne fidèle Module ses doux concerts , VOLT. , Usage de la vie.
2Donner au style un caractère comparé à la modulation musicale. Moduler ses phrases. 3V. n. en musique. Faire passer le chant ou l'harmonie dans des tons ou des modes différents.
Mme Denis, qui montre la musique à l'arrière-petite-nièce de Corneille, née chez nous, prétend que le chevalier Gluck module infiniment mieux que le chevalier Lulli, que Destouches et que Campra , VOLT. , Lett. Mme Deffant, 12 août 1774
Moduler, c'est changer de ton ou de gamme, c'est introduire des dièses ou des bémols, ou en effacer , GRÉTRY , Méth. pour prél. leç. 14, p. 39, dans POUGENS Activement. Il a bien modulé cet air-là.
Provenç. et espagn. modular ; ital. modulare ; du latin modulari, qui vient de modulus, mode en termes de musique, diminutif de modus (voy. MODE 1).