MITE

Prononciation : mi-t'
Nature : s. f.

1Nom vulgaire de plusieurs espèces d'arachnides voisines des acares. Mite ou ciron domestique ou du fromage, acarus siro, L. Mite de la farine, acarus farinae, de Geer.
Une mite peut absorber toutes les conceptions du génie le plus étendu , BONNET , 1re lett. Wilhelmi, Oeuvr. t. X, p. 97, dans POUGENS. Fig. Des mites, de très petits êtres.
Ils [les deux géants de Sirius et de Saturne] entendaient des mites [des hommes] parler d'assez bon sens : ce jeu de la nature leur paraissait inexplicable , VOLT. , Microm. 6
2Nom donné à des larves d'insectes, surtout de papillons nocturnes du genre teigne, qui rongent les étoffes. J'ai trouvé une mite sur mon habit.
Ce Dieu est dévoré par les mites sur son autel , DIDER. , Nouv. pens. phil. 30 Herbe aux mites, nom donné à la molène blattaire, qu'on a crue faussement propre à écarter et même à faire périr ces larves qui sont celles des teignes.
3Pou des oiseaux. XIVe s.
Tu peus regarder par dessoubs les fueilles des choulx, et là trouveras grant assemblée de mittes blanches, et saches que c'est dont les chenilles naissent , Ménagier, II, 2
Origine germanique : dan. mid ; holl. mijt ; angl. mite ; anc. h. allem. mado ; anglo-saxon, mîte ; goth. matha.