MISSIVE

Prononciation : mi-ssi-v'
Nature : adj. f.

Destiné à être envoyé. Usité seulement dans cette locution : lettre missive.
M. de Meaux a recours à tout ce qu'il y a de plus odieux.... le secret des lettres missives n'a plus rien d'inviolable pour lui , FÉN. , dans BOSSUET Rem. sur la Rép. à la rel. quiét. I, § 5, 26
Mais lui-même, qui veut paraître si scrupuleux sur le secret des lettres missives, m'a-t-il demandé ma permission pour publier celle où je lui dis.... , BOSSUET , ib. I, § 5, 28 S. f. Terme familier. Une missive, une lettre.
Billet qui, sans doute, est une missive de quelque amant , BEAUMARCHAIS , Barb. de Sév. II, 15
Voici les missives de toutes les beautés attachées à votre char , AL. DUVAL , Jeun. de Richelieu, II, 2
XVIe s.
Sied il pas bien à deux consuls romains.... d'employer leur loisir à ordonner et fa gotter gentiement une belle missive, pour en tirer la reputation de bien entendre le langage de leur nourrice ? , MONT. , I, 288
Prov. missiu ; espagn. missivo ; du lat. missum, supin de mittere, envoyer (voy. METTRE).