MISSION

Prononciation : mi-sion ; en vers, de trois syllabes
Nature : s. f.

1Pouvoir donné d'aller faire quelque chose.
Sur quoi se fonde-t-il pour leur donner cette mission ? , PASC. , Prov. X
Mais quoi ! on agit comme si on avait mission pour faire triompher la vérité, au lieu que nous n'avons mission que pour combattre pour elle , PASC. , Fragment d'une lett. à M. Périer, 1661
Quand la nature semblerait vous refuser tout ce qu'il faut pour y réussir [dans les fonctions dont vous chargent les évêques], la grâce seule de la mission vous le donnera , MASS. , Confér. Zèle contre les scandales
Ce n'est pas par des miracles qu'il faut juger de la mission d'un homme, mais c'est par la conformité de sa doctrine avec celle du peuple auquel il se dit envoyé , DIDER. , Pens. philos. n° 42 Fig. La mission du XVIIIe siècle fut de faire triompher la tolérance.
Ce siècle est grand et fort, un noble instinct le mène ; Partout on voit marcher l'idée en mission , V. HUGO , Voix, 1
2Fonction temporaire dont un gouvernement charge des agents spéciaux pour certains objets déterminés. 3Ordre et pouvoir que donne Dieu, Jésus-Christ, un ecclésiastique supérieur pour aller prêcher, instruire, etc.
Il lui demande sa mission apostolique pour travailler à l'héritage de Jésus-Christ , PATRU , Plaidoyer III, dans RICHELET
Un état où Jésus-Christ lui-même n'est entré qu'avec la mission de son Père, et où personne n'a droit d'entrer qu'avec celle de Jésus-Christ , MASS. , Confér. Vocation, 2
Plus les fonctions où nous sommes appelés sont élevées, plus la mission est nécessaire , MASS. , ib. 1
Saint Bernard fit taire ce rival qui n'avait pas la mission du pape , VOLT. , Moeurs, 55
Saint Paul reçoit sa mission pour les nations infidèles , CHATEAUB. , Génie, IV, III, 2 Mission se dit aussi de Mahomet.
Les ismaéliens et les karmates [sectes chez les Arabes] s'accordent à faire profession de l'athéisme et d'une licence entière relativement aux personnes et aux propriétés, et à nier la mission prophétique [de Mahomet] , S. DE SACY , Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. IV, p. 7
Fig. Prêcher sans mission, n'être pas autorisé à faire ou à dire ce qu'on fait ou ce qu'on dit.
On chassa ces docteurs prêchant sans mission [ceux qui jouaient des mystères] , BOILEAU , Art p. III
4Terme de théologie.
En parlant des personnes de la Trinité, l'envoi de l'une des personnes par l'autre, pour opérer parmi les hommes un effet temporel , BERGIER , Dictionn. de théol. Mission.
5Terme collectif désignant les prêtres envoyés pour la conversion des infidèles ou pour l'instruction des chrétiens. La mission de la Chine. La mission y a fait de grands fruits, elle a fait de grandes conversions. Il est arrivé une mission dans la ville.
Les missions ont formé plus d'hommes dans ces nations barbares que les armées victorieuses des princes qui les ont subjuguées , BUFF. , Hist. nat. hom. Oeuvr. t. V, p. 202 Missions bottées, nom donné aux dragons employés, lors de la révocation de l'édit de Nantes, à la conversion des protestants.
6Suite de prédications, de catéchismes et de conférences que les missionnaires font en quelque endroit. Faire une mission. Faire la mission. On l'a envoyé en mission.
Pendant que l'un [le cardinal de Richelieu] formait dans son esprit les grands desseins... l'autre [sa nièce, Mme d'Aiguillon] songeait au moyen de soutenir des hôpitaux chancelants, de fonder des missions dans le royaume et hors du royaume , FLÉCH. , Aiguillon.
François Xavier, par ses missions dans l'Inde et au Japon, rendit l'ordre célèbre , VOLT. , Moeurs, 139
7Pères de la Mission, congrégation de prêtres réguliers dont l'institution a pour objet la prédication dans les campagnes, dits autrement lazaristes. Les Pères de la Mission (avec des majuscules). Maison où demeurent les Pères de la Mission. Il est en retraite à la Mission. 8Prêtres des Missions étrangères, prêtres séculiers qui vivent en communauté sous un supérieur général, et dont l'institution est d'aller prêcher l'Évangile dans les Indes. A Paris, séminaire des Missions étrangères, ou, simplement, Missions étrangères, la maison où ces prêtres demeurent. 9Établissement permanent, où des missionnaires chrétiens sont parvenus à réunir, sous leur direction, des peuplades auparavant sauvages et errantes. Les missions catholiques. Les missions protestantes.
Ces vices étaient à peine corrigés, qu'une nouvelle calamité affligea les missions , RAYNAL , Hist. phil. VIII, 15
Depuis l'établissement des dix différentes missions de la Californie septentrionale, les Pères y ont baptisé 7701 Indiens des deux sexes, et enterré seulement 2388 , LA PÉROUSE , Voyage, t. II, p. 279, dans POUGENS
XIVe s.
Frais missions et despens , Ordonn. des rois de France, t. III, p. 298
XVe s.
Je disois ceste chose-là outrageuse et desraisonnable mission [depense] , MATH. DE COUCY , Hist. de Charles VII, p. 677, dans LACURNE.
XVIe s.
Elle est ouverte aux affections des parties contenues sous le diaphragme, qui requierent mission de sang , PARÉ , IV, 31
L'office de l'Eglise, qui est defenderesse en ceste controverse, n'est que de nier la pretention de vostre mission [des protestants] , CARD. , DU PERRON, dans le Dict. de DOCHEZ.
Provenç. messio, mise, dépense ; du lat. missionem, envoi, mission, de missum, supin de mittere, envoyer (voy. METTRE).