miserablement

Prononciation : mi-zé-ra-ble-man
Nature : adv.

D'une manière misérable.
Pour cette cassolette [cadeau du cardinal de Retz], dispensez-moi, ma bonne, de retourner misérablement là-dessus , SÉV. , 26 juin 1675
La vie de l'homme est misérablement courte , PASC. , Amour.
Ils périrent tous deux misérablement , BOSSUET , Hist. I, 6
Beaucoup de juifs chassés d'Espagne par Ferdinand et Isabelle se sont réfugiés à Tétuan, à Méquinez, à Maroc, et y vivent misérablement , VOLT. , Moeurs, 162
XIVe s.
Et fineroit sa vie ainsi mescha ment et miserablement , ORESME , Eth. 22
Misérable, et le suffixe ment.