MINORATIF

Prononciation : mi-no-ra-tif
Nature : adj.

Terme de médecine et de pharmacie. Qui purge doucement. Substantivement. Médicament minoratif.
Nous leur devons [aux Arabes] de nouveaux remèdes, qu'on nomme les minoratifs, plus doux et plus salutaires que ceux qui étaient auparavant en usage dans l'école d'Hippocrate et de Galien , VOLT. , Moeurs, 6
XVIe s.
Donner un minoratif, pour tousjours soulager la nature, la deschargeant d'une partie de son faix , PARÉ , XX, 26
Lat. minorare, diminuer, de minor (voy. MINEUR). Au XIVe siècle, minoratif était de la langue usuelle, signifiant : qui diminue (ORESME, Eth. 160). MINORATIF. - HIST. XVIe s. Ajoutez :
Pour une minorative, il print quatre quintaulx de scammonée , RAB. , Pant. II, 33