MINIATURE

Prononciation : mi-ni-a-tu-r', ou, plus ordinairement, mi-gna-tu-r'
Nature : s. f.

1Lettre rouge, tracée au minium, et mise en tête des chapitres et des paragraphes des manuscrits anciens. Plus tard, lettre ornée et peinte de toutes sortes de couleurs. 2Sorte de peinture délicate qui se fait à petits points ou à petits traits, avec des couleurs très fines, détrempées d'eau et de gomme, sans huile. La miniature se fait sur le vélin, sur l'ivoire.
Le père de Saillans, peintre en miniature, Entre les augustins acquit un grand renom , M. DE MAROLLES , le Livre des Peintres, p. 42
D'un côté du tableau, c'est Madame peinte en miniature , SÉV. , 372
La miniature (on prononce ordinairement mignature) est une sorte de peinture qui se fait de simples couleurs très fines, détrempées avec de l'eau et de la gomme sans huile , ROLLIN , Hist. anc. Oeuvr. t. XI, 1re part. p. 144, dans POUGENS. Dessin fait par ce procédé.
....Ô ciel ! c'est miniature ! Et voilà d'un bel homme une vive peinture , MOL. , Sgan. sc. 6
3Quelque chose de joli et de petite dimension. Cette boîte est une vraie miniature. Cette personne est une jolie petite miniature.
L'oiseau-mouche, cette charmante miniature Velleius Paterculus, cet écrivain si plein d'esprit, et qui est, si on peut employer cette expression, la miniature de Tacite, comme Florus est celle de Salluste , D'ALEMB. , Apolog. de Clerm. Tonn. note 6
4Chose de petite dimension, sans idée que cette chose soit jolie ou mignonne. Ce ruisseau est un torrent en miniature. Il a donné une description en miniature de toutes les parties du globe.
Ce qui me frappe, c'est la délicatesse de cet homme qui ne veut pas qu'on soit amoureux de sa mère, et qui poignarde son ami et son bienfaiteur ; les consciences de Provence sont admirables ; celles de la Grêle [l'évêque de Marseille] est en miniature sur le moule de celle-ci , SÉV. , 22 janv. 1674
C'est une belle chose que le lac de Genève ; il semble que l'Océan ait voulu donner à la Suisse son portrait en miniature , BOUFFLERS , Voyage en Suisse, Lettre, III
Au XVIIe siècle, on écrivait souvent mignature.
C'est une mignature , CORN. , Suite du Ment. II, 6
Divins charmes des yeux, aimables mignatures , BAHIER , Cabinet de Quinault, p. 48
M. de Montespan fit présent au roi, le soir après souper, d'un livre relié d'or et plein de tableaux de mignature, qui sont toutes les villes de Hollande que le roi prit en 1672 , DANGEAU , I, 87, 31 déc. 1684
Ital. miniare, peindre en miniature ; du lat. miniare, écrire, peindre en rouge, de minium (voy. ce mot).