MINEUR

Prononciation : mi-neur
Nature : s. m.

1Celui qui fouille la mine pour en tirer la matière minérale. Les recherches des mineurs, celles de Pallas, de Saussure, de Leduc, de Dolomieu nous ont donné des généralités précieuses, quoique non encore hors de contestation, sur les montagnes primitives, Instit. Mém. sciences, 1807, 1er semestre, p. 134. École des mineurs, école pratique fondée à Saint-Étienne (Loire), pour donner gratuitement des connaissances en minéralogie à des élèves qui n'y sont admis qu'après concours. Petit mineur, être imaginaire auquel les ouvriers mineurs offrent une chandelle à certaines époques ; superstition qui se rattache aux Bergmännlein germaniques, espèce du genre elfe, que depuis Paracelse on appelle gnomes. Adjectivement. Ouvrier mineur. 2Mineur, mineuse, se dit des animaux qui creusent dans la terre ou dans le tronc des arbres, pour s'y loger ou pour y déposer leur progéniture.
Les insectes mineurs des feuilles sont, pour la plupart, des animaux bien petits ; car ils peuvent se loger commodément dans l'épaisseur d'une simple feuille d'herbe ou d'arbre souvent très mince , BONNET , Observ. 44e, Insectes.
Ce sont de grandes mineuses que les guêpes dont j'esquisse l'histoire ; elles entendent à merveille à excaver la terre et à y pratiquer un souterrain spacieux pour y loger commodément leur guêpier , BONNET , Contempl. nat. XI, 23 Adj. Vers mineurs, les larves qui se mettent à l'abri dans l'intérieur des végétaux.
3Celui qui travaille aux mines pour l'attaque ou la défense des places. Adjectivement. Sapeur mineur. Ancien terme militaire. Attacher le mineur, opération de siége, qui consistait à introduire un mineur dans un trou fait au rempart, pour qu'il en continuât l'excavation.
Il avait été résolu d'attacher le mineur en deux endroits à une demi-lune et à un bastion , PELLISSON , Lett. hist. t. I, p. 232, dans POUGENS
4Le mineur, sorte de charrue-taupe, imaginée en Angleterre pour fouiller profondément le sol. XIIIe s.
Si misrent mineurs par desous terre, pour le mur faire verser , VILLEH. , CXLI
XIVe s.
Trestuit li mineour si sont là accouru , Guesclin. 19950
Et puis viennent au mur li bon mineur de pris, Qui pour les murs percer feroient [frappaient] de leur pis [pics] , ib. 21218
XVIe s.
Les soldats et mineux , PARÉ , X, I
Miner.