MINERAI

Prononciation : mi-ne-rè
Nature : s. m.

En minéralogie, toute substance qui renferme un métal.
Nous nommerons minerais les espèces métalliques qui résultent de la combinaison d'un métal avec un minéralisateur , AL. BRONGNIART , Traité de minér. t. II, p. 82, dans POUGENS. En métallurgie, toute substance métallifère formée d'un ou de plusieurs métaux et de gangue. Laver, broyer, fondre le minerai.
D'après l'Académie, on ne dit point un minerai d'or, un minerai de cuivre ; il faut dire une mine d'or, une mine de cuivre.
Cela n'est point exact, car on trouve cet emploi du mot minerai dans de bons auteurs : La pyrite jaune n'est qu'un minerai de cuivre ; la pyrite martiale, un minerai de fer , BUFF. , Min. t. VIII, p. 2
Le minerai dans lequel l'or est renfermé est presque partout une pyrite jaune sulfureuse , SAUSSURE , Voy. Alpes, t. VIII, p. 39, dans POUGENS Sur cette remarque de l'Académie, Legoarant observe que le terme minerai reçoit toute l'extension possible ; mais qu'on dit beaucoup plus rarement un minerai que du minerai, un morceau, un échantillon de minerai d'or, etc.
Ce mot, qui n'a pas d'historique et qui dérive de mine 2, paraît être une altération de mineraille, qui s'est dit au XVIe siècle (voy. MINÉRAL).