MILITANT, ANTE

Prononciation : mi-li-tan, tan-t'
Nature : adj.

1Terme de théologie. Qui appartient à la milice de Jésus-Christ.
Le fidèle, toujours militant dans la vie, toujours aux prises avec l'ennemi , CHATEAUBR. , Génie, I, II, 3 L'Église militante, l'assemblée des fidèles sur la terre, par opposition à l'Église triomphante (les saints, les bienheureux), et à l'Église souffrante (les âmes du purgatoire).
Jusqu'à la fin des siècles l'Église militante les canonisera en publiant leurs mérites , BOURDAL. , Sur la récomp. des saints, 1er avent, p. 38
Lorsqu'on lui [à Savonarole] lut la sentence par laquelle il était retranché de l'Église : De la militante, répondit-il, espérant appartenir dès lors à l'Église triomphante , MICHELET , Histoire moderne, ch. V
2Aujourd'hui, militant se dit dans un sens tout laïque, pour luttant, combattant, agressif. Caractère militant. Disposition, attitude militante. Politique militante. XVIe s.
Ce qui ne fut onc en ceste Eglise visible et militante , NOEL DU FAIL , Contes d'Eutrapel, ch. IX, f° 48, dans POUGENS
Lat. militare, être soldat. MILITANT. - HIST. Ajoutez : XVe s.
Morallement pour ce livre exposer, Ce vergier, c'est l'Eglise militante , JEAN JORET , le Jardrin salutaire, p. 121