MIGNOTER

Prononciation : mi-gno-té
Nature : v. a.

Traiter d'une façon mignonne, délicate. Elle mignote trop ses enfants. XVe s.
Boire ypocras à jour et à nuitée, Rire, jouer, mignonner et baiser , VILLON , Ball. contredit de Franc Gontier.
En tel tourment est le pauvre homme huyt ou neuf mois, que la dame ne fait que rien que mignoter et soy plaindre , Les quinze joies de mariage, p. 22
XVIe s.
....Qui comme fleur marchoit dessus les fleurs, Et mignottoit un bouquet de couleurs , RONS. , 34
Anc. franç. mignot (voy. MIGNON, à l'hist.).