MIGNARDISE

Prononciation : mi-gnar-di-z'
Nature : s. f.

1Qualité de ce qui est mignard, délicat. La mignardise de son visage, de ses traits.
Toutes ces sortes de pieds et de mesures [pyrrhiques, trochées, bons pour la danse] n'ont qu'une certaine mignardise et un petit agrément , BOILEAU , Longin, Sublime, 33
2Affectation de gentillesse, de délicatesse.
Les mignardises, s'il est permis de parler ainsi d'un style chargé d'ornements, de pensées brillantes, d'antithèses et de pointes , ROLLIN , Hist. anc. Oeuvr. t. XI, 2e part. p. 730, dans POUGENS.
Une mignardise que réprouvent également et les artistes et les amateurs et les gens de goût, c'est qu'en riant elle [une femme dans un portrait] montre les dents , BACHAUMONT , Mém. secr. t. XXXVI, p. 352
Elle affecte des poses languissantes ou maladives qui ne l'empêchent pas de déjeuner à la fourchette ; et toutes ces mignardises mélancoliques me sont insupportables , CH. DE BERN. , Un acte de vertu, § VIII Terme de peinture. Défaut des ouvrages dans lesquels le soin est porté à l'excès et qui paraissent peu naturels.
J'aime mieux la rusticité que la mignardise, et je donnerais dix Watteau pour un Teniers , DIDER. , Pensées sur la peint. Oeuv. t. XV, p. 167, dans POUGENS.
3Au pluriel, il signifie quelquefois manières, paroles caressantes.
Cette lettre [de D. Gervaise] était un tissu d'ordures, avec de basses mignardises de moine raffolé et débordé à faire trembler les plus abandonnés , SAINT-SIMON , 61, 31
4Espèce de petits oeillets dont on garnit les plates-bandes des jardins, dianthus plumarius, L. ; on en fait aussi des bordures. Planter de la mignardise. Mignardise des prés, dianthus superbus, L. 5Espèce de soutache enjolivée qui sert à garnir les robes, les vêtements, etc. XVIe s.
Il suffit qu'on y puisse cognoistre le bon esprit et entendement de l'architecte, et que ses inventions y soient plus louables que la mignardise.... , PHILIBERT DELORME , De l'architecture, I, 11
Le duc de Maienne receut tout à la fois deux grandes commoditez, l'une les vivres et mignardises de l'isle d'Oleron, qui est un terroir plein de delices.... , D'AUB. , Hist. II, 303
Propos bien filez et mignardises de discours , D'AUB. , ib. III, 198
Un petit coffre, duquel il tira quelques petites gentillesses et mignardises qui n'estoient pas toutesfois de grand prix , Nuits de Straparole, t. I, p. 83, dans LACURNE
Toutes les mignardises et delices du langage latin [dans Térence] , MONT. , I, 288
Venus et ses enfants volent tout à l'entour, La douce mignardise et les douces blandices , RONS. , Élégie du printemps.
Mignard.