MICMAC

Prononciation : mi-kmak'
Nature : s. m.

Intrigue mêlée et de bas étage.
Cela [un passe-droit] n'est pas trop bien ; et, s'il [le juge] lisait Pibrac, Il saurait qu'en justice on doit fuir tout micmac , HAUTEROCHE , l'Amant qui ne flatte pas, V, 1
Votre raisonnement met le mien en déroute ; Je sais que ce micmac ne vaut rien dans le fond , REGNARD , le Joueur, II, 9
Serait-ce point la dame Croupillac Qui sourdement fait ce maudit micmac ? , VOLT. , Enf. prod. II, 6 Au plur. Des micmacs.
Provenç. micmah ; de l'allem. Mischmasch, de mischen, mêler.