MICA

Prononciation : mi-ka
Nature : s. m.

Terme de minéralogie. Nom d'un groupe de minéraux qui sont des silico-aluminates de potasse, de fer et de magnésie. Le mica est une pierre composée de feuillets minces, élastiques, flexibles et d'un éclat métallique, doré, argenté ou bronzé.
On emploie ce mica [foliacé] au lieu de verre pour garnir les croisées en Sibérie et pour vitrer les fenêtres des vaisseaux, parce qu'il n'a pas l'inconvénient de se briser par les commotions que produit l'artillerie , AL. BRONGNIART , Traité de minér. t. I, p. 510, dans POUGENS. Mica ciselé, variété de hornblende. Mica ferrugineux, le fer oligiste micacé et le fer phosphaté. Mica vert, ancien nom de l'oxyde d'urane. Mica schistoïde, voy. MICASCHISTE. Au plur. Des micas.
Lat. mica, parcelle, ou, peut-être micare, briller. MICA. Ajoutez : - REM. M. le pasteur Dupin de Saint-André, de Sauveterre, Basses-Pyrénées, remarque que le mica contient une petite quantité de fluor ; mais, si cela est vrai pour les micas à deux axes de double réfraction, il n'en est pas de même pour les micas à un seul axe, qui ont la composition indiquée au Dictionnaire. On doit remarquer d'ailleurs que le nom de mica s'applique à des substances de composition chimique très variée ; on en trouve qui renferment du chrome, de la lithine, etc. Ce qui caractérise ces corps c'est la propriété de se laisser diviser en feuillets minces, translucides et élastiques, et d'être des silicates alumineux.