MESTRE DE CAMP

Prononciation : mè-stre-de-kan
Nature : s. m.

1Colonel d'un régiment de cavalerie ou d'infanterie.
Je commençai ces mémoires en juillet 1694, étant mestre de camp d'un régiment de cavalerie de mon nom , SAINT-SIMON , 1, 21
Grammont, mestre de camp des gardes françaises sous le duc d'Épernon , VOLT. , Louis XIV, 29
2Mestre de camp général de la cavalerie, officier qui était après le colonel général de la cavalerie.
Ce qui rend.... considérable la charge de mestre de camp général, c'est qu'elle est unique , BUSSY-RABUTIN , Mém. éd. CHARPENTIER, t. I, p. 343
3La mestre de camp, la première compagnie d'un régiment d'infanterie ou de cavalerie. XVIe s.
Il y en a aucuns qui ont eu cette opinion, qu'il falloit qu'aucuns mestres de camp fussent à cheval le jour de la bataille comme le sergent major, et j'ay veu aucuns capitaines vieux tenir qu'il estoit ainsi necessaire , BRANT. , Cap. fr. t. IV, p. 215, dans LACURNE
Maître, de, camp.