MERVEILLEUSEMENT

Prononciation : mèr-vè-lleû-ze-man, ll mouillées, et non mèr-vè-yeû-ze-man
Nature : adv.

D'une façon merveilleuse.
Cette vallée.... ceinte de coteaux merveilleusement agréables , LA FONT. , Psyché, II, p. 151
Il y a merveilleusement à profiter de tout ce que vous dites , MOL. , Comtesse, sc. 11
La beauté est partagée en mille différentes manières ; le sujet le plus propre pour la soutenir c'est une femme ; quand elle a de l'esprit, elle l'anime et la relève merveilleusement , PASC. , Passions de l'amour.
Euripide sait merveilleusement exciter la passion , RAC. , Iphig. Préface
Ô amour ! vous tourmentez merveilleusement , FÉN. , t. XVIII, p. 132
XIe s.
E li paien merveillusement fierent [frappent] , Ch. de Rol. CCXLVI
XIIe s.
Joab, ki kunestables ert [était] David, e la maisnée returnerent de là où ourent laruns pris e ocis, e repairerent od [avec] merveillusement grant preie , Rois, 131
XIIIe s.
Dou duel [deuil] qui y fu fais ne convient il mie parler, car trop fu merveillement grant , VILLEH. , XXIII
XVe s.
Messire Barnabo, que jadis le duc de Millan avoit fait mourir merveilleusement , FROISS. , liv. IV, p. 103, dans LACURNE
Ils estoient bien six mil hommes de cheval qui faisoient merveilleusement de maulx , COMM. , I, 8
Lequel fut merveilleusement effroyé de ces nouvelles , COMM. , III, 5
XVIe s.
Merveilleusement subject à la goutte , MONT. , I, 20
Merveilleuse, et le suffixe ment ; provenç. meravilkozamen.