MERLIN

Prononciation : mèr-lin
Nature : s. m.

Personnage traditionnel, chez les populations celtiques, lequel possède un grand pouvoir magique. Par extension, nom donné à ceux qui prétendent s'occuper des sciences occultes.
Dis-moi un peu, vieux Merlin, ton impudence n'a-t-elle jamais excité quelqu'un à te traîner par la barbe ? , DESTOUCHES , Tambour nocturne, III, 6
Ancien breton, marthin ; armoricain, marzin ; gallois, myrdhin. D'après une conjecture de M. de la Villemarqué, ce nom tiendrait au dieu latin Marsus. 1Long marteau ou espèce de massue dont les bouchers se servent pour assommer les boeufs. 2Espèce de hache à fendre le bois. XVIe s.
Serpes, haches ou merlins , Nouv. coust. génér. t. II. p. 1096
Origine incertaine. Scheler le tire de marculinus, diminutif fictif latin de marculus, marteau, mais les intermédiaires manquent. Terme de marine. Cordelette formée de deux ou trois fils de caret, commis ensemble. Wallon, mârlin ; angl. marline ; du flamand maarline, de maar, mer, et line, corde : corde de mer.