MAXIMUM

Prononciation : ma-ksi-mom'
Nature : s. m.

1Terme de mathématique. L'état le plus grand auquel une quantité variable puisse parvenir. Au plur. les mathématiciens disent : des maxima. Déterminer les maxima et les minima d'une intégrale définie. Thermomètre à maxima, thermomètre qui indique, d'une manière durable, le maximum auquel la température s'est élevée pendant le cours d'une expérience. Les mathématiciens emploient l'ablatif pluriel dans cette locution : Méthode de maximis et minimis, l'ensemble des procédés par lesquels on détermine les maxima et minima des quantités variables. 2La somme la plus forte dans l'ordre de celles dont il est question. Le maximum de la dépense sera de 1000 francs. Le maximum de la pension est de.... 3La plus forte des peines prononcées par la loi contre un crime ou un délit.
Vous et nous, en tout vivons mieux que nos anciens, je l'ai dit, le redis, et le dirai, dussiez-vous, messieurs, pour ce délit, me condamner au maximum de la peine , P. L. COUR. , Procès de Paul-Louis Courier.
4Taux au-dessus duquel, à certaines époques, il a été défendu de vendre une denrée, une marchandise. Loi du maximum, loi rendue par la Convention en 1793 ; elle obligeait les marchands à ne pas dépasser un certain prix dans la vente des marchandises de première nécessité. 5Fig. Le plus haut point où une chose puisse être portée.
Il y a ici, comme en tout, un maximum de précision qui probablement ne se trouve ni dans la plus petite ni dans la plus grande balance possible , BUFF. , Hist. min. Introd. part. exp. Oeuvres, t. VIII, p. 11
Il y a dans tout corps politique un maximum qu'il ne saurait passer , J. J. ROUSS. , Contr. II, 9
Les mathématiciens disent au pluriel des maxima ; mais les grammairiens demandent qu'on traite ce mot comme français, et qu'on dise des maximums. Lat. maximus, le plus grand, superlatif de magnus.