mausolee

Prononciation : mô-zo-lé
Nature : s. m.

1Magnifique tombeau qu'Artémise fit élever à Mausole son mari, et qui était une des merveilles de l'antiquité. 2Par extension, tombeau magnifique.
Il prit pour héritière.... Iole qui mouilla de pleurs son mausolée , LA FONT. , Filles de Minée.
Du fond de ces pompeux mausolées où toute leur grandeur n'est plus qu'un peu de poussière , MASS. , Profess. relig. Serm. 1
Ce vaste mausolée où repose Ninus , VOLT. , Sémiram. I, 1
Il est vrai que la belle Ofilds, la première comédienne d'Angleterre, jouit d'un beau mausolée dans l'église de Westminster, ainsi que les rois et les héros du pays, et même le grand Newton ; il est vrai aussi que Mlle Lecouvreur, la première actrice de France de son temps, fut portée, dans un fiacre, au coin de la rue de Bourgogne, non encore pavée, qu'elle y fut enterrée par un crocheteur, et qu'elle n'a point de mausolée , VOLT. , Lett. Mlle Clairon, 1765
Les bains d'Apollon sont de Girardon, ainsi que le mausolée du cardinal de Richelieu en Sorbonne, l'un des chefs-d'oeuvre de la sculpture moderne , VOLT. , Temple du goût.
3Il se dit quelquefois improprement pour catafalque. Terme grec signifiant tombeau de Mausole, roi de Carie.