maugreer

Prononciation : mô-gré-é
Nature : v. n.

Témoigner son mauvais gré, son mécontentement en pestant, jurant. Nous maugréions contre la pluie qui nous empêchait de sortir. Activement.
De rage je maugrée et le mien et le vôtre , RÉGNIER , Sat. X
XIVe s.
Quant li prestrez l'entent, couleur prist à muer, Dieu et trestous les sains en prist à maugreer , Baud. de Seb. V, 506
XVe s.
[Il] Fut maugraé villainement , E. DESCH. , Poésies mss. f° 393
Et maugriant dist chascun sa sentence , ib. f° 205
Et n'est pas besoing à ses gens que ils renient et maugreent comme plusieurs font en France , Boucic. IV, 5
XVIe s.
De despit il rompt son espée, la jette contre terre, se maugrée, deteste ciel et terre , BRANT. , Cap. franc. t. II, p. 225, dans LACURNE
Berry, maugréger, maugréant, désagréable ; wallon, magriî ; de maugré, forme ancienne de malgré, mauvais gré.