MARTELER

Prononciation : mar-te-lé. La syllabe te prend un accent grave, quand la syllabe qui suit est muette : je martèle, j
Nature : v. a.

1Battre à coups de marteau. Marteler sur l'enclume. Par extension.
Mon poing désarmé martèle les armures Mieux qu'un chêne noueux choisi dans les forêts , V. HUGO , Ball. 5
2Terme d'eaux et forêts. Marquer avec un marteau les arbres qui sont à abattre. 3Terme de serrurier. Former, avec un ciseau ou avec la panne d'un marteau, des sillons sur la surface du fer. 4Fig. Faire avec effort un travail d'esprit. Il martèle ses vers.
Maudit soit l'auteur dur dont l'âpre et rude verve, Son cerveau tenaillant, rima malgré Minerve, Et, de son lourd marteau martelant le bon sens, A fait de méchants vers douze fois douze cents ! , BOILEAU , Épigr. XI
5Fig. Donner de l'inquiétude, du souci. Cette affaire me martèle le cerveau.
Je viens blessé d'une atteinte mortelle Pour soulager le mal qui me martèle , VOIT. , Poésies, Oeuvres, t. II, p. 144
6V. n. Terme de fauconnerie. Se dit des oiseaux de proie quand ils font leur nid. XIIIe s.
Mès nature douce et piteuse.... Quanqu'el trueve dedens sa forge, Tous jors martele, tous jors forge, Tous jors ses pieces renouvele Par generacion novele , la Rose, 16212
XIVe s.
L'en nombrera lez arbres, et seront martellez du martel du verdier , Ordonn. des rois, t. VII, p. 777
Et quand sur les Englois [ils] prindrent à avaler, Dessus ces bassinés prindrent à marteler, Que ce sembloient fevres qu'on oïst là fraper , Guesclin. 19176
XVe s.
Une esguiere d'argent marthelée , Bibl. des ch. 6e série, t. I, p. 436
XVIe s.
.... avec une queue assez longue, toute martelée et coulourée de diverses couleurs comme celle d'un tigre , PARÉ , Monstres, App. 1
Furent mis en deroutte par les trois escadrons du roy de Navarre, du prince de Condé et du comtede Soissons, chacun des quels par les coups qu'il donna et ceux dont ses armes estoient martelées temoigna suffisament la grandeur de son courage , SULLY , Mém. t. I, p. 280
D'autres dames y a-il, lesquelles à dessein ne font pas grand scrupule de faire à pleine veue la monstre de leur beauté.... afin de mieux encapricier et marteller leurs serviteurs, et les mieux attirer à elles , BRANT. , Des dames galant. 2e disc.
Martel ; provenç. martellar ; espagn. martillar ; ital. martellare.