MARSOUIN

Prononciation : mar-souin
Nature : s. m.

1Cétacé du genre du dauphin, mais à museau obtus, connu vulgairement sous le nom de pourceau de mer (phocène commune de Lesson, qui a été le dauphin phocène). Populairement et par injure, gros marsouin, vilain marsouin, homme laid, mal bâti, malpropre.
Il veut dès aujourd'hui qu'elle applique son soin à donner de l'amour au plus vilain marsouin , BOURSAULT , Fabl. d'Ésope, I, 3
2Terme de marine. Forte pièce de construction qui est ordinairement d'assemblage. Tente qu'on établit sur l'avant du mât de misaine. Dans l'ancienne poésie, marsouin était de trois syllabes. XIVe s.
Tiers mets : fromentée au marsouin, pastés norrois et maquereaulx rostis , Ménagier, II, 4
XVe s.
Chiens de mer, marsouins, saumons, Congres, tourboz et leurs semblables , E. DESCH. , Poésies mss. f° 485
Toutes fois on eust arraché Les dents du villain marsouin Son feu pere, et du babouin Le filz, avant qu'ils en prestassent [de l'argent] , Patelin
XVIe s.
Quand les dauphins et marsouins sautent et se descouvrent sur l'eau, c'est signe de grand orage et tempeste sur la mer , PARÉ , Animaux, 2
Anc. h. allem. merisuîn : allem. mod. Meerschwein, de Meer, mer, et Schwein, pourceau.