MARRON, ONNE

Prononciation : ma-ron, ro-n'
Nature : adj.

1Se dit du nègre qui s'est enfui dans les bois pour y vivre en liberté. Nègre marron, négresse marronne. 2Animal domestique qui est devenu sauvage. Cochon marron. 3Fig. Il se dit de celui qui exerce, sans titre, sans commission, l'état d'agent de change, de courtier. Courtier marron, ou substantivement : c'est un marron. 4Se dit d'un imprimeur qui exerce son état clandestinement et sans brevet. 5S. m. Un marron, un ouvrage imprimé clandestinement. Caractère découpé dans des feuilles de cuivre : on s'en sert avec un pinceau et de la couleur, pour tracer des lettres et des mots entiers sur des ballots, de petites affiches, etc. Au mot marron l'Académie écrit : Négresse marronne. Au mot négresse, on lit : Une négresse maronne, avec une seule r, PAUTEX. D'après Scheler, le noir marron se disait anciennement simarron, qui vient de l'espagnol cimarron, sauvage. Il y a, dans le bas-latin, marrones, nom de gens qui servaient de guide dans les Alpes, et dans le wallon, maroner, fureter, mots qui n'ont rien à faire ici et dont l'origine est d'ailleurs inconnue.