MARQUETERIE

Prononciation : mar-ke-te-rie. La syllabe que se prononce kè, quoi qu'il n'y ait point d'accent
Nature : s. f.

1Nom qu'on donne à un ouvrage de menuiserie, composé de feuilles de différents bois plaquées sur un assemblage, et représentant diverses figures, ou d'autres ornements. Un parquet de marqueterie. Ouvrage de marqueterie.
M. de Caumartin y vit [dans le palais Mazarin, quelques années après la mort du cardinal] une grande armoire de marqueterie.... les clefs en avaient été perdues depuis longtemps... on l'ouvrit, elle était pleine de quadruples, de jetons, de médailles d'or , VOLT. , Louis XIV, 25 Se dit également des ouvrages de ce genre où, au lieu de bois, on emploie des métaux ou d'autres matières. Marqueterie d'or, d'argent, de nacre, d'ivoire. Lettres en marqueterie, se dit des caractères dont le corps est divisé en compartiments peints de couleurs diverses. Petite marqueterie, s'est dit pour l'asphalte des trottoirs.
2Marqueterie de marbre, ouvrage de marbre de diverses couleurs, formé de lames minces appliquées sur une dalle de pierre. 3Art de faire des ouvrages de marqueterie. Bien connaître la marqueterie. 4Fig. Ouvrages d'esprit qui, composés de morceaux sans liaison entre eux, sont comparés à une marqueterie. Ce livre est une marqueterie. XVIe s.
Mon livre.... comme ce n'est qu'une marqueterie mal joincte.... , MONT. , IV, 90
Marqueter.