MARONAGE

Prononciation : ma-ro-na-j'
Nature : s. m.

Droit de se faire délivrer des arbres pour la construction et les réparations des bâtiments.
Les droits [d'usage] qui se rencontrent le plus communément sont ceux de l'affouage [bois de feu] et de maronage , DE FORCADE , Rapp. au Ministre des finances, 12 fév. 1860, in-4° p. 23
Peut-être pour marenage, de marain ou merrien (voy. MERRIEN).